Le Made in France : solution éco-responsable, remède anti-délocalisation ou marketing?


Deuxième secteur industriel le plus polluant au monde, avec plus d’1,2 milliards de tonnes de CO2 émises chaque année, soit 10% des émissions mondiales de carbone, l’industrie de la mode utilisera un quart du budget carbone mondial d’ici 2050 si l’on ne change rien.

En complément de chaînes de production géographiquement éclatées, d’une consommation d’eau déraisonnable, l'industrie du textile profite de la misère sociale en participant à l’esclavage moderne qui concerne plus de 40 millions de personnes dont 70,1 % de femmes.

Force de ce constat, de plus en plus de consommateurs commencent à orienter leurs choix vers des achats considérés comme plus éthiques, ou plus éco-responsables. C’est ainsi que le Made in France connaît un net regain d’intérêt ces dernières années.


De la fabrication à la boutique, un vêtement parcourt en moyenne 1,5 fois le tour de la Terre.

2 000L d’eau pour fabriquer un jean.

4% de l’eau potable disponible dans le monde utilisée par l’industrie de la mode.

Mais que signifie réellement le "made in France" ou le "fabriqué en France" ?


Le "Made in France" ou "Fabriqué en France" est un marquage d'origine que les entreprises peuvent indiquer sur leurs produits en respectant les règles codifiées par les services douaniers. Indication facultative pour les produits textiles, on sait à présent que cette traduction est sur certains articles quelque peu exagérée, voire trompeuse si l’on n’est pas familiarisé avec la législation.


En effet, un produit textile peut revendiquer l’appellation "made in Fr